13 mai 2021

Anatomie d'une escalade intentionnelle, un été chaud s'annonce pour Israël

 La situation actuelle d'Israël, où se déroulent simultanément une guerre générale avec le Hamas et de violents affrontements intérieurs initiés par des agitateurs arabes israéliens, n'est pas le résultat d'un échauffement des esprits ou de violences policières. C'est le produit d'une action pensée, planifiée et coordonnée depuis au moins deux mois par des acteurs violents ayant des objectifs différents et parfois concurrents. Mahmoud Abbas a voulu éviter les représailles du Hamas suite à l'élection annulée par lui qui privait le groupe terroriste de sa victoire. Le Hamas, suivi par diverses factions, a voulu se poser comme seul défenseur et héritier de la "cause palestinienne."  Le leadership arabe israélien a voulu faire payer à Ra'am ses velléités d'indépendance et son intention de participer à un gouvernement israélien. La Turquie et l'Iran voient là une occasion rêvée d'étendre leur influence. Et l'administration Biden qui éreinte hypocritement l'Etat juif depuis son entrée en fonction donne indirectement un feu vert à toutes les aventures anti-israéliennes jihadistes ou autres. La traduction qui suit détaille l'enchainement des évènements(NdT)